Samedi 20 Juillet 2019
  • Slideshow 001
  • Slideshow 002
  • Slideshow 003
  • Slideshow 004
  • Slideshow 005
  • Slideshow 006

Peut-on mesurer le courant de fuite avec des transformateurs de courant flexibles comme "l'enroulement de Rogowski" selon la communication de l'ESTI?

Selon la communication ESTI 5/2007 on peut dans certaines conditions faire de mesures du courant de fuite à la place des mesures d'isolement. Aujourd'hui il y a toujours plus d'appareils de mesure sur le marché, qui en 2004 quand la mesure du courant de fuite à été autorisée, n'existaient pas encore. Qu'en est-il avec les transformateurs d'intensité flexibles ou les capteurs à effet Hall en 2014?
Rappel de conditions pour l'exécution de mesures du courant de fuite
 
  • - L'installation doit être mesurée en charge
  • - La pince ampèremétrique doit être TRMS
  • - La précision de la pince doit être d'au moins 0.1mA
  • - Si le courant de fuite est inférieur à 30mA, la valeur doit être consignée.
  • - Si le courant de fuite se situe entre 30 et 300 mA les causes doivent être recherchées.
  • - Si le courant de fuite est supérieur à 30mA, la mesure d'isolement doit être effectuée.
  • - Pour un contrôle final les mesures d'isolement sont obligatoires.

 

Désavantages des transformateurs d'intensité flexibles
 
  • - Pas utilisable pour courant continu donc pour photovoltaïque
  • - Pas de résolution dans le domaine courant de fuite de 0.1 mA

 

 
Télécharger l'article complet :

Conclusion

L’ESTI confirme que les enroulements Rogowski ne conviennent pas comme pince de courant de fuite.